L’immobilier parisien change de cap entre innovation et service client

Posté par Estelle B. sur 27 octobre 2015
| 0

Alors que le monde subit chaque jour sa dose d’innovations numériques, le marché de l’immobilier, lui, amorce à peine sa mutation. Explications.

Les agences immobilières classiques ont mené la danse jusqu’à l’apparition de plateformes web proposant de trouver son futur bien blotti dans son canapé. Le changement ou comprenez « l’approche du marché » prenait alors une toute autre dimension.

De nouveaux acteurs sur le marché

Rapidement, les particuliers se sont impliqués dans la vente et la recherche de biens immobiliers. Un nouveau marché a émergé, soutenu par le développement des annonces sur les réseaux sociaux. Un phénomène important titré il y a encore quelques mois par le figaro.fr : « Immobilier : et si votre bon plan était sur Facebook ? »

Selon l’étude, « le volume de la communauté de fans des pages dédiées à l’immobilier sur les réseaux sociaux ne cesse d’augmenter avec une hausse estimée autour de 36% depuis l’année dernière. Un chiffre qui révèle une véritable évolution dans le domaine de la recherche immobilière où la communication virale prend de plus en plus d’ampleur ». En effet, Internet est dorénavant connu comme un moyen d’entraide. Les internautes parcourent la toile à la recherche du bien de leur rêve et de réponses à leurs questions.

Dans ce contexte, les agences classiques avaient déjà perdu une part de marché considérable. Pourtant, vendre ou rechercher un bien immobilier est en réalité un véritable métier. Aussi, s’investir à 100% dans la gestion d’un projet immobilier est un défi. De la recherche – ou la vente – à la négociation en passant par la validation de l’ensemble des données administratives nécessaires à la validation de la transaction, tenez-vous bien et prenez de longs congés !

De nouveaux acteurs apparaissent donc petit à petit pour répondre à cette problématique surtout vraie dans les grandes villes françaises (notre repère sera donc Paris) : Comment être aujourd’hui réactif sur le marché de l’immobilier ?

De nouvelles agences apparaissent dotées d’e-tools : réactivité assurée

Les plateformes de recherche de biens immobiliers se multiplient (outre les plus connues) proposant une navigation plus fluide. La géolocalisation est la grande gagnante au concours de l’innovation immobilière. Pourtant rien ne remplace le service client.

Le service client revient sur le devant de la scène. Des agences comme les conciergeries sont, elles, spécialistes de la gestion de vos intérêts. Elles prennent en charge l’ensemble des démarches incontournables. Vous gagnez un temps considérable mais ce service, souvent VIP, a un coût certain.

Pour les agences immobilières, le challenge de cette nouvelle ère est de proposer un service qui soit à la fois totalement connecté à la toile mais offrant aussi une expertise conseil, un suivi jusqu’à la signature finale.

Parisearch est une des agences pionnières de l’immobilier sur-mesure (www.parisearch.fr). L’agence est née de cette constatation. Aussi, un seul et unique objectif : créer une alliance, une synergie intelligente entre recherche, réseau, négociation, financement et rénovation.

Pour ce faire, Parisearch a développé des outils en interne permettant une visibilité sur l’ensemble de la toile. Un outil appelé le « screening ». D’autre part, animée par une équipe de professionnels, leur réseau est entretenu et réactif. Pour finir, Parisearch est aussi en relation avec les agences immobilières traditionnelles n’en oubliant pas pour autant toute option de développent du réseau off-market (lien avec les notaires, les avocats, les gardiens d’immeubles etc.). Ils sont ce que l’on appelle des chasseurs immobiliers.

Des acteurs qui ont désormais le vent en poupe sur le marché de l’immobilier : vente et recherche de biens. Une double casquette qui renforce leur performance. On les retrouve évidemment sur Facebook, cliquez ici.

Quelque soit votre projet, vente ou achat, vous pouvez être sûr qu’ils auront la réponse à toutes vos questions.

Sources : le figaro.fr – Photo par 42 North/Unsplash

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publié.