Évaluer son patrimoine immobilier

Posté par Estelle B. sur 22 mai 2017
| 0

Comment évaluer son patrimoine ?

Beaucoup de raisons poussent les gens à estimer la valeur exacte de la totalité de leurs biens. Mais comme il n’est pas uniquement question de compte en banque, les propriétaires ont tendance à les surévaluer, ce qui pourrait entraîner des poursuites judiciaires. C’est la raison pour laquelle il faut compter sur l’aide d’experts. Les chasseurs immobiliers sont aussi de très bon relais dans cet exercice (vous pouvez prendre contact avec l’un d’entre eux en cliquant ici)

 

Pourquoi évaluer ses biens ?

Même si vous n’avez pas de raison précise, il est important d’évaluer sa richesse. Etant en connaissance de cause, vous prendrez plus facilement des décisions à l’avenir. Toutefois, il existe un certain nombre de choses qui poussent les gens à évaluer leur patrimoine. Par exemple, une personne souhaite acquérir un nouveau bien et souhaite savoir quelle somme elle peut miser.

Par ailleurs, c’est un bon moyen d’assurer son avenir. Si vous ne savez pas combien vous possédez, vous pourrez faire des investissements à risques ou bien vous retrouver sur la paille suite à une décision impulsive. Il vaut mieux connaître sa position avant de s’embarquer dans une affaire quelconque. Voir ici.

 

L’évaluation des biens immobiliers

Tout d’abord, sachez que le patrimoine peut être financier, immobilier ou professionnel. En premier lieu, les biens immobiliers. La meilleure façon de les évaluer reste la comparaison. Pour ce faire, sollicitez un agent immobilier, car il vous sera d’une grande aide. Il vous donnera une estimation exacte de la valeur de votre maison et de vos propriétés.

En réalité, ce sont surtout les biens immobiliers et les objets de valeur qui nécessitent d’être évalués. A part votre fortune personnelle, il est clair qu’ils représentent une grande partie de votre patrimoine. Visitez ce site.

A part la méthode de comparaison, vous pouvez aussi avoir recours à l’estimation par revenu, c’est-à-dire par rapport à la rentabilité du bien immobilier. C’est une méthode plutôt réservée aux biens de location, et l’on se basera ainsi sur le prix des loyers. Enfin il existe la méthode d’actualisation qui consiste à prendre la valeur initiale de votre bien et de l’actualiser pour obtenir une valeur à peu près.

 

L’assurance vie

Dans le cas où le contrat d’assurance-vie est rachetable (en phase d’épargne), sa valeur sera ajoutée à l’estimation finale de votre patrimoine. Pour cela, vous pouvez tout simplement ajouter la valeur de votre contrat à la somme totale. Vous devez déclarer votre contrat dès le 1er janvier de l’année de déclaration.

 

Les meubles et les objets de valeur

A côté des biens immobiliers et du contrat d’assurance-vie, il y a l’évaluation des meubles et des objets de valeur. En effet, ils représentent une bonne partie de votre patrimoine. Pour les meubles, il n’est pas nécessaire de se rappeler de tous les prix de vos affaires. L’administration fiscale admet que la valeur totale des meubles représente 5% de la totalité de vos biens.

Toutefois, vous pouvez le contester si vous pensez que vos meubles valent plus que ça. D’ailleurs, l’estimation à 5% n’est pas très avantageuse selon les dires. En ce qui concerne les objets de valeur (bijoux, montres, objets précieux…), vous pourrez facilement prendre la valeur nette du prix de vente et la réactualiser également.

Il est préférable de faire appel à un avocat pour toutes les démarches administratives. Cela vous évitera aussi de faire des erreurs. Qu’il ne vous vienne pas l’idée de faire une déclaration faussée sur la valeur de votre patrimoine, car le gouvernement entend prendre des mesures strictes contre les frauduleux.

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publié.