Le pouvoir d’achat immobilier au top

Posté par Estelle B. sur 7 décembre 2015
| 0

Les professionnels de l’immobilier, des agences traditionnelles en passant par les chasseurs immobiliers à Paris, constatent en cette fin d’année un ralentissement dans les réservations et les ventes. Une tendance commune en cette période. Elle ne présagerait qu’une meilleure reprise dans les premiers mois de 2016 d’autant que tous les clignotants sont en train de passer au vert. Tout d’abord, le gouvernement vient d’acter l’entrée en vigueur du nouveau dispositif de prêt à taux zéro (PTZ) qui élargit le public bénéficiaire et améliore les conditions de financement. Par ailleurs, les différents baromètres montrent l’accalmie des prix qui restent stables, dans l’ancien comme dans le neuf et les stocks remontent dans ce dernier secteur permettant de maintenir des prix «sages».

Le pouvoir d’achat immobilier au top

Enfin et surtout, les taux immobiliers reprennent le chemin de la baisse. Après une légère hausse dans quelques établissements l’été dernier (LCL, Crédit Agricole…), la tendance est de nouveau à la décrue. Une bonne nouvelle pour le pouvoir d’achat immobilier qui est au top ! En effet depuis début décembre, comme en novembre, les courtiers de crédit ont bien constaté de légères baisses. Avec des taux moyens proches de 2,2 % sur quinze ans, 2,55 % sur vingt ans et 3 % sur vingt-cinq ans, le coût des emprunts immobiliers est globalement revenu à son niveau du début de l’année 2015.

Certaines banques qui sont dans une logique de conquête commerciale affichent même des taux inférieurs à 2 % sur quinze ans pour les profils les plus intéressants c’est-à-dire ceux qui perçoivent des revenus élevés. Ainsi chez le courtier en crédit Cafpi, la semaine dernière ont été constatés des taux d’1,6 % sur quinze ans ! Pour les primo-accédants, c’est-à-dire pour les ménages devenant pour la première fois propriétaire, les banques ne ferment pas leurs portes. En revanche, il est préférable d’apporter au moins 10 % du montant du financement et afficher un profil bancaire de bonne qualité (situation stable, pas de découvert…). Et cette fin d’année est propice pour décrocher l’emprunt immobilier permettant d’acquérir le bien de ses rêves. En effet, les banques se fixent chaque début d’année des objectifs d’octroi de crédit. Elles sont donc enclines à les accepter plus facilement en janvier qu’en novembre ou décembre car à ces périodes elles ont souvent atteint leur but. Le temps de l’instruction, un dossier déposé en décembre sera financé en janvier.

Source : La dépêche du midi

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publié.